Réunion publique "Pour un logement social intelligent"

Un grand merci à tous les participants pour leur mobilisation à la réunion organisée par le Collectif National des communes carencées et déficitaires, qui s’est tenue le samedi 8 octobre à Mimet.

Plus de 40 mairies des Bouches-du-Rhône et de toute la France, des parlementaires de notoriété nationale ainsi que de la représentation des institutions locales (Conseil Départemental, Conseil Régional et Métropole) ont répondu présents :

Nicolas Dupont-Aignan, Député-Maire de l’Essone

Hervé Mariton, Député-Maire de la Drôme

Michèle Tabarot, Députée-Maire des Alpes-Maritimes, représentée

Bernard Reynes, Député-Maire de Châteaurenard, représenté

Arlette Fructus, VP Habitat de la métropole et adjointe déléguée au logement ville de Marseille

Béatrice Aliphat, Maire de Saint-Mitre-les-Remparts et Conseillère Régionale

Jean-Claude Feraud, Maire de Trets, Conseiller Départemental

Brigitte Barèges, Maire de Montauban, représentée

Hélène Gente, Maire de Mallemort

Hélène Lhen, Maire de Fuveau

Serge Perottino, Maire de Cadolive

Hervé Fabre Aubrespy, Maire de Cabries

Didier Khelfa, Maire de Saint-Chamas

Guy Albert, Maire de Jouques

Robert Dagorne, Maire d’Eguilles

Bernard Destrost, Maire de Cuges les Pins

Michel Ruiz, Maire de Greasque

Jean-Francois Corno, Maire de Rognes

Jean-Pierre Bertrand, Maire de Plan de Cuques

Jean-Paul Gallonier, Maire de Villeneuve-Lès-Béziers

Roger pellenc, Maire de Pertuis, représenté

Lucien Limousin, Maire de Tarascon, représenté

Christian Chasson, Maire de Cabannes, représenté

Jean-Marc Roubaud, Maire de Villeneuve-Lez-Avignon, représenté

Patrick Ghigonetto, Maire de Ceyreste, représenté

Jerome Orgeas, Maire de Roquefort la Bédoule, représenté

René Raimondi, Maire de Fos, représenté

Christian Amiraty, Maire de Gignac-la-Nerthe, représenté

Le grand nombre de participants (+ de 500 personnes) atteste de la légitimité de notre combat : cette loi est une injustice territoriale qui fait endosser la responsabilité du problème national à 220 communes alors que nous sommes pour le logement social mais pour un logement social raisonnable, adapté à nos communes et à nos paysages.

Une pétition citoyenne pour que la loi soit amendée a été lancée à l’occasion de la réunion durant laquelle près de 450 signatures ont déjà été recueillies.

Fort de nombreux soutiens de parlementaires et d’élus de notoriété nationale, le Collectif National des communes carencées et déficitaires, qui compte aujourd’hui 119 communes sur 35 départements de France, va saisir tous les candidats à la présidentielle et leur transmettre les propositions du Collectif afin que la loi soit amendée.

Aidez-nous à faire respecter nos paysages et notre cadre de vie !